Technologie


Oncofactory est une start up, spin-off du CNRS, issue des travaux de l’équipe de Valérie Castellani au sein de l’Institut Neuromyogène à Lyon. La plateforme développée par Oncofactory permet la création de répliques miniaturisées de cancers de patients en seulement quelques jours, en utilisant comme organisme hôte l’embryon aviaire. Notre technologie basée sur des micro-greffes d’échantillons de patients permet de cibler la tumorigenèse dans des tissus homologues à ceux dans lesquels les tumeurs primaires émergent chez le patient ou dans des sites connus de métastases. Des molécules thérapeutiques peuvent être administrées pour évaluer leurs effets sur les tumeurs. Les répliques de tumeurs sont imagées en 3D dans l’embryon par microscopie confocale hautement résolutive. Une gamme d’analyses moléculaires peut être effectuée sur les répliques tumorales ainsi que sur les tissus et les fluides de l’organisme hôte.

Que pouvons-nous faire avec la technologie Oncofactory ?

Notre technologie permet de:

  • créer une vaste gamme de modèles de cancers à partir d’échantillons de patients ; y compris ceux pour lesquels la prise tumorale reste un échec dans les modèles classiques de xénogreffe dérivée du patient (PDX) chez la souris.
  • modéliser l’hétérogénéité des tumeurs de patients atteint d’un même type de cancer pour la validation de thérapies ciblées
  • identifier les patients sensibles aux thérapies à l’étude et caractériser des marqueurs les distinguant parmi l’ensemble des patients.
The missions of OncoFactory

Quels sont les avantages du modèle aviaire Oncofactory PDX ?

  • Efficacité :  notre technologie permet de produire des tumeurs à partir d’échantillons de taille réduite, avec une prise tumorale excellente, y compris pour des cancers particulièrement difficiles à modéliser chez la souris comme ceux de la prostate.
  • Rapidité : les cellules tumorales survivent, prolifèrent et se regroupent pour former des masses cancéreuses en 48 heures.  Des métastases sont détectées dés les jours suivants.
  • Performance : une tumeur de patient peut être répliquée dans une série d’embryons, ce qui permet de tester de nombreuses conditions expérimentales en parallèle et de mener une analyse statistique robuste.
  • Ethique : notre modèle animal respecte strictement les recommandations éthiques et bénéficie d’une réglementation particulièrement favorable.

Comment et pourquoi notre modèle fonctionne-t-il ?

Classiquement, les xénogreffes dérivées de patient sont effectuées sous la peau de souris adultes immunodéprimées et prennent souvent des semaines et parfois des mois pour générer des tumeurs. L’environnement dermique diffère fortement de celui des tissus dans lesquels les tumeurs se forment chez les patients, et est peu propice au développement tumoral. En revanche, les tissus embryonnaires sont riches en signaux, qui diffèrent d’un tissu à l’autre, et sont nécessaires à la construction de l’organisme. Ces mêmes signaux assureront le renouvellement tissulaire à l’âge adulte. Ainsi, les cellules tumorales peuvent reconnaître ces signaux dans l’embryon et les exploiter pour proliférer et disséminer. En sélectionnant le tissu dans lequel les tumeurs se forment, nous confrontons les cellules tumorales à un environnement extrêmement propice à leur développement et qui de plus évoque la composition du tissu d’origine chez le patient. Ces caractéristiques rendent notre modèle puissant pour générer des tumeurs en un temps optimal.



Découvrez notre technologie en image